................................................
 
 
 
 

 
 
ACCUEIL EOLIENNES FORUM PETITION REVUE DE PRESSE

LE SILENCE DU DEPUTE
http://www.ranchalvillagevert.fr/patriceverchere.html
================================================================================
CHRONIQUE D'UN COMBAT
"LES EOLIENNES GEANTES"

================================================================================

Juillet 2009 : La mairie ne communique absolument pas sur le sujet.
Toutefois, ils sont obligés d'évoquer le sujet sur les compte rendus du conseil municipal, quelques phrases très discrètes sont à l'origine de mes premières inquiétudes. (Voir ci-dessous)
J'interpelle nos élus qui me demandent de ne surtout pas en parler ! J'accepte de me taire en échange de leur promesse d'engager un vrai débat avant toute avancée du projet.
Je suis comme toutle monde, je n'ai rien contre l'éolien mais je commence à me documenter sur les éoliennes industrielles.

12/06/2009 : La nécessité de lancer l’étude préliminaire concernant l’implantation éventuelle d’éoliennes.

05/05/2009 : Une réunion sur les éoliennes a été récemment organisée par Denis LONGIN avec des responsables d’EDF SUEZ, de Météo France, des délégués de la Haute vallée d’Azergues et d’Eric Malatray, responsable de l’approche Leader + de la CCPAT. Un avancement très modeste a été effectué ; cette étude risque de s’échelonner sur cinq ans.

27/11/2008 : Une réunion de la commission environnement, de la CCPAT , de Communauté de Communes de la Haute Azergues et de la commune de Poule est envisagée pour l'étude de l'installation d'éoliennes sur les crêtes environnantes.

13/10/2008 : Notre commune a été contactée car elle est potentionnellement intéressante au niveau des énergies éoliennes. Le conseil débat sur les aspects positifs et négatifs de cette implantation. Une discussion au sein de la commission doit être envisagée. Denis LONGIN est à l'écoute des réflexions et des remarques des habitants à ce sujet.

===================================================================================

Novembre 2009
Un petit article paru le 2 novembre me fait prendre conscience de l'ampleur du projet.
C'est la première fois qu'une indication précise est donnée et c'est par un journal ! (Ou sont nos élus ?)
Mes déplacements sur des parcs et mes recherches m'ont ouvert les yeux sur la nature
et les conséquences d'un tel projet. Je suis furax.
Ce serait indubitablement catastrophiques pour notre village.
Puisque la mairie ne tient pas ses engagements,
je décide d'informer la population et de lancer le débat.



==================================================================================

Novembre 2009 : NEWSLETTER DE LANCEMENT DU DEBAT SUR LES EOLIENNES A RANCHAL
(J'écris la newsletter ci-dessous à la mi-novembre et l'adresse au 150 personnes inscrites pour recevoir
les nouvelles du village. Sans prendre encore position, je pose immédiatement les bonnes questions et lance le débat.
Les élus accusent le coup)

Ceux qui lisent attentivement les compte rendus du conseil municipal ont peut être remarqué depuis environ un an les quatre lignes au sujet de réunions et d'études pour l'implantation d'éoliennes à Ranchal.
En Juin, Madame le Maire a été interpelée à ce sujet, elle a alors demandé de ne pas communiquer sur ce projet puisqu'il ne s'agissait que d'études préliminaires. En conséquence les abonnés "Ranchal village vert" n'ont pas été informés (Ceci en échange de l'assurance d'une consultation de la population avant toute décision importante).

Suite à la parution cette semaine d'un article dans "le progrès.fr" (voir ci-dessous), les lecteurs constateront que les choses avancent et qu'un journaliste de Lyon en sait beaucoup plus que n'importe quel ranchalais.

-----------------------------------------------------------------------
Un projet de parc éolien à l'étude entre Rhône et Loire
le 02.11.2009
Cinq ou six mâts de 100 mètres de hauteur : le projet est à l'étude et pourrait voir le jour à l'horizon 2014 sur la zone de crête entre le Mont Pinay et le col de Favardy. Cinq communes, dont Ranchal dans le Rhône et Belleroche dans la Loire, sont concernées. Le conseiller général du canton de Lamure-sur-Azergues a rencontré ce week-end les porteurs du projet. « Les critères techniques semblent à ce stade toujours réunis », rapporte Denis Longin.


--------------------------------------------------------------------

La mairie refuse toujours toute communication sur le sujet et son raisonnement se tient : Il s'agit d'une étude de faisabilité, ils ne communiqueront que lorsqu'ils auront la certitude que le projet est faisable.
"Ranchal, village vert", en tant que site indépendant et apolitique d'information pour tous les amoureux de Ranchal estime devoir vous informer des prémices de ce qui risque de devenir le plus grand bouleversement de toute l'histoire de notre village. S'il s'avère que le projet n'est pas faisable, nous n'aurons qu'un seul regret : avoir réfléchi pour rien, ce qui n'est pas très grave.
"Ranchal, village vert" propose donc de lancer dés aujourd'hui le débat, d'inciter à la réflexion, d'informer et de mettre une tribune à la disposition de tous ceux qui aiment notre village. Une page spéciale "Débat sur les éoliennes" vient donc d'être mise en ligne dans le site. Cette page n'a pas pour vocation d'être un plaidoyer pour ou contre ce projet mais d'inciter à la réflexion, d'informer et de mettre une tribune à la disposition de tous ceux qui aiment notre village et se soucient de son avenir. Vous y trouverez des informations sur le débat en cours et vous pourrez vous y exprimer en toute liberté en cliquant sur "Exprimez vous" pour diffuser des renseignements, des liens, faire connaitre votre position (ou vos doutes) en faveur ou en défaveur du projet.

Si nos élus envisagent sereinement ce bouleversement c'est certainement parce ce qu'il comporte des avantages indéniables pour la commune notamment en termes financiers et ils ne manqueront pas de nous les faire connaître. Il ne faut pas sous estimer l'importance du débat qui permettra à la municipalité comme à la population de prendre une décision le moment venu en ayant bien pesé toutes les conséquences positives et négatives de l'implantation des éoliennes.

Pour aborder complètement la problématique, il faudra donc se poser toute une série de questions :

- Impact économique :
- Peut on se permettre de tourner le dos à la retombée fiscale certainement importante ?
- Si le projet est retenu, que va-t-on faire de cet argent ? En a-t-on un réel besoin ?
- La production industrielle d'électricité correspond-elle à l'image de notre village et de notre région ? Si non, quel sera l'effet sur la valeur des biens immobiliers ?

- Impact humain : Fait on le sacrifice de la qualité de vie des ranchalais ?
- Sacrifice indéniable sur le paysage ?
- Nuisances sonores (bruit mécanique et aérodynamique) et lumineuses (flashs nocturnes) ?
- Effets sur la santé (bruit audible et infra sons) ?

- Impact écologique :
- Pouvons nous nous satisfaire de participer à l'effort mondial contre les gaz à effet de serre par la production d'énergie renouvelable ?
- Combien d'hectares de forêts devront passer sous les bulldozers ? (Zone périphérique à chaque éolienne + chemins d'accès pour les énormes convois exceptionnels + tranchées ou lignes haute tension pour les câbles électriques)
- Quels effets sur la faune locale ? (Oiseaux, rapaces et faune terrestre)

- Manipulation : Nous devons rester vigilants : N'allons nous pas être manipulés par des intérêts qui nous échappent ?
- Lobby financier : Les constructeurs et installateurs s'allient à ceux qui investissent dans l'éolien, les plus values sont énormes et ils sont prêts à tout pour que les projets aboutissent. Leur unique problème étant de trouver des sites d'installation. L'argent est souvent à la fois leur seule motivation et leur arme la plus puissante pour éventuellement corrompre des décideurs ou financer des enquêtes d'impact complaisantes.
- Lobby politique : Nicolas Sarkozy vient de s'engager pour passer de 10% aujourd'hui à 23% d'énergies renouvelables en 2020 (grenelle de l'environnement). De ce fait une énorme pression est mise sur les politiciens et fonctionnaires de tous niveaux pour que ces engagements soient tenus coûte que coûte.
- Lobby régional : Les retombées fiscales concerneraient les communes voisines, notamment Poule et Belleroche. Une éolienne posée au sud du chemin de crête est à Ranchal, 4 mètres plus loin au nord du même chemin, elle est géographiquement chez eux (Tout en étant à 3 kms de Belleroche, 4 kms de Poule et à 1 km de Ranchal, éventuellement à moins de 500 m d'un hameau comme "le col du mont Pinay", "les Rousselles", "le Pradon" ou "les prés du bois" tous situés au sud de la ligne de crête avec un vent dominant du nord). Ces communes voisines étant très éloignées du site, elles ont tout intérêt à ce que le projet voit le jour puisqu'elles en récolteront les fruits sans en subir les désagréments.

De nombreuses questions se posent, le débat doit avoir lieu !

Souhaitons qu'il se déroule intelligemment dans une ambiance calme et respectueuse et qu'il ne soit pas la source d'un clivage parmi les ranchalais.
J'attends vos réactions en cliquant sur "exprimez vous" sur la page "Débat sur les éoliennes" ou par mail (cliquez sur "répondre" sur ce mail ou sur "contact" dans le site), elles seront publiées. Vous pourrez garder l'anonymat si vous le désirez (Notez qu'un point de vue signé a beaucoup plus de poids et que vous ne risquez rien en exprimant vos idées quelles qu'elles soient).

===================================================================================

Je publie aussi quelques photos et photomontages pour faire prendre conscience aux habitants de la taille des éoliennes, une carte pour montrer la proximité :


Aperçu de la taille d'une éolienne, par rapport aux arbres (forêt noire)


Convoi exceptionnel d'une petite partie du mât d'une éolienne.


Pour prendre conscience de la taille d'une éolienne de 100 m, plaçons en une devant le restaurant en respectant l'échelle.
Chaque pale fait près du double de la hauteur du clocher. (Hauteur totale : 150 m)
Le générateur qui trône en haut du mât pèse environ 75 tonnes, le socle c'est 500 à 1000  tonnes de béton. Monstre ou merveille de technologie ?

Pour ceux qui doutent (voir forum) : Je précise que les ranchalais ne sont pas stupides et qu'ils comprennent bien qu'aucune éolienne ne sera installée dans le village mais qu'il s'agit seulement de pouvoir estimer objectivement sa taille en la posant dans un paysage familier à coté de l'église, un monument qu'ils voient tous les jours.

===========================================================================

Eloignement de la zone de crête
(Cliquez sur la carte pour la voir en plus grand.)

Carte permettant de visualiser les zones se trouvant à moins de 500, 1000 et 1500 mètres de la ligne de crête (en vert) allant du col de Favardy au sommet de la Chevrelus. 1500 m étant la distance minimale entre les éoliennes et les habitations, distance fixée par l'académie de médecine dans son rapport : "Le retentissement du fonctionnement des éoliennes sur la santé de l'homme"
Rapport visible sur http://www.ventdecolere.org/archives/doc-references/rapport-academie-medecine-V2.pdf
Dans la mesure où la propagation des bruits dépend de nombreux paramètres, l'agence française de sécurité sanitaire de l'environnement préconise une étude au cas par cas, Ranchal étant une "zone sans bruit de fond", "sous le vent" et dans une cuvette propice à l'écho, cette distance serait probablement un peu plus importante.

================================================================================

POURQUOI S'OPPOSER AUX EOLIENNES A RANCHAL
(Peu après la newsletter "questions", je fait part de mes réflexions et de mes réponses personelles)

 
En tant qu'animateur du site dédié exclusivement à mon village, je me suis toujours refusé le droit de m'y exprimer à titre personnel. J'estime aujourd'hui, dans ce cas particulier ou Ranchal fait l'objet d'une grave menace, avoir un droit d'opinion et d'expression au même titre que tout un chacun. J'ai mis à profit ces dernières semaines pour me documenter abondamment sur le sujet éolien, pour visiter plusieurs parcs et prendre des contacts qui me permettent aujourd'hui d'exprimer une opinion qui s'appuie, j'ai la prétention de le croire, sur une bonne connaissance du sujet.
 
Loin de moi l'idée de détenir la vérité absolue, je vous fais simplement part de mon avis personnel sur les quelques points que je désirais éclaircir :
 
- Les éoliennes sont de vraies merveilles de technologie, elles sont impressionnantes et elles peuvent être gracieuses et même fascinantes.
Ceci uniquement dans un cadre bien précis : A plus de 1500 mètres de toute habitation et dans un paysage industriel soumis à un bruit de fond élevé. Elles sont au regard de ces constatations totalement inimaginables dans le paysage Ranchalais ou elles deviendraient monstrueuses, voire catastrophiques. (Notre Dame de Paris, avec ses 96 mètres est une naine à coté de leurs 150 mètres).
Il s'agirait d'une emprise totale du paysage, la préservation de ce dernier est notre devoir le plus sacré envers les générations futures.
Les nuisances minimisées par les promoteurs sont bien réelles comme en témoignent ceux qui vivent à coté d'un parc : Bruit (Effet goutte d'eau), effets sur la santé (Stress, nausées, insomnies, vertiges, irascibilité, dépression) vibrations, flash lumineux, effets sur la faune, impact écologique, dépréciation de l'immobilier etc...
 
- Le problème du réchauffement climatique est un réel problème pour l'humanité, c'est aussi un devoir envers nos enfants que de l'endiguer et les énergies renouvelables y participeront.
Mais il convient de préciser que le fait de se nommer "village vert" ou d'être la proie des requins de l'éolien ne nous donne pas des obligations ou des devoirs supérieurs à n'importe quel autre village en matière d'écologie . Si cela provoque une prise de conscience, tant mieux, mais plusieurs Ranchalais qui s'opposent aujourd'hui aux éoliennes et qui ont une vraie conscience écologique n'ont pas attendu et ont déjà depuis quelques temps investit dans le photovoltaïque, le chauffage aérothermique et la récupération des eaux de pluie. Les Ranchalais qui refusent les éoliennes ne le font donc pas par égoïsme mais par lucidité car l'éolien, s'il peut être utile dans certains pays, est inutile en France ou l'on exporte une partie de notre électricité. D'autre part, la production électrique française ne génère que 6 à 8 % des gaz à effet de serre nationaux (GES) car elle est produite à 90% sans émission de CO2 ; Couvrir la France d'éoliennes ne diminuerait les GES que de 0.6%. C'est en agissant sur les transports, les industries et sur les économies d'énergie que nous diminueront leur production.
Hormis le fait qu'elles sont coûteuses en CO2 lors de leur construction, leur transport et leur démantèlement, les éoliennes ont même un effet pervers et aggravent le réchauffement climatique car, l'électricité ne se stockant pas, elles imposent la construction de centrales thermiques à flamme hyper-polluantes qui sont les seules à pouvoir palier à l'irrégularité de leur production et qui viennent largement annuler leur bilan carbone positif. (Le Danemark est le premier parc éolien et aussi le premier producteur de GES).
 
- Les promoteurs de l'éolien tant au niveau local que national sont invariablement ceux qui en tirent des richesses et il est évident que derrière les grands mots et les bons sentiments écologiques se cachent un seul et unique intérêt : L'argent. Un mot a été créé pour cela, l'écoblanchiment. Ils savent utiliser l'argument écologique et une partie de leur argent pour mieux communiquer, désinformer, séduire, endormir, voire corrompre.
 
- La stratégie des promoteurs a déjà été décortiquée et analysée à postériori par les précédentes victimes du lobby et l'on constate que nous sommes soumis au canevas traditionnel. Trouver ou manipuler quelques élus qui porteront le projet, l'étendre à des communautés de commune pour diluer les responsabilité, conserver le secret le plus absolu pendant le plus de temps possible de façon à retarder le débat au maximum, communiquer sur le réchauffement climatique global dans les écoles et dans la presse pour culpabiliser les premiers concernés et leur faire oublier les nuisances locales. Finir en présentant une enquête d'impact complaisante avant le lancement des travaux.
 
- L'unique argument local aux éoliennes est financier...et il ne tient même pas !
Les retombées financières collectives sont minimes. Seuls ceux qui louent leurs terrain peuvent y trouver un intérêt mais ils doivent supporter de lourdes responsabilités dont ils ne prennent souvent conscience que tardivement. Normalement le démontage d'une éolienne en fin de vie incombe aux sociétés prospères qui les installent selon une loi votée il y a cinq ans... mais rien n'est moins sûr car : Premièrement, le décret d'application n'a jamais été promulgué et il ne le sera certainement jamais ; Deuxièmement, la pérennité de ces entreprises est loin d'être garantie puisqu'elles florissent sur un marché certes très lucratif mais qui repose uniquement sur une volonté politique extrêmement fragile. Nicolas Sarkozy et plusieurs élus UMP se sont prononcés contre le développement anarchique de l'éolien qu'ils estiment devoir rester cantonné aux friches industrielles. (Lien vers les vidéos en bas de page). Du jour au lendemain, le paiement de l'électricité éolienne par l'état au double de sa valeur sur le marché peut être stoppé comme c'est le cas au Danemark ou, en réaction, tous les programmes éoliens ont été arrêtés immédiatement...et ceci dans le pays leader de l'éolien (Premier utilisateur, premier producteur et premier exportateur d'éoliennes). Si la société propriétaire fait faillite, le coût du démontage (150 000 euros environ) sera à la charge du propriétaire du terrain. De toute façon, quoi qu'il arrive, ils laisseront le socle de 1500 tonnes de béton.
 
Les communes voisines comme Poule, Belleroche ou Saint Nizier pourraient être les seuls vrais bénéficiaires puisqu'elles bénéficieraient de quelques maigres revenus tout en étant abritées des nuisances par leur éloignement mais il n'en sera rien car la solidarité et la compassion propre à notre région devraient certainement les conduire à se joindre à nous dans le refus de la destruction de nos paysages communs.
 
- La qualité de vie, l'harmonie et la richesse d'un village est également directement liée à la fraternité et à l'union de sa population. Force est de constater que sur les parcs problématiques existants, quand les machines sont là avec leurs nuisances indiscutables, un sentiment de révolte et de trahison légitime nait (trop tardivement) dans une grande partie de la population engendrant un clivage entre eux et les quelques pro-éoliens qui sont généralement uniquement ceux qui en tirent des bénéfices (élus ou propriétaires des terrains loués). Ceci est désastreux pour l'ambiance d'un village et pour toute l'activité sociale, festive et culturelle de ce dernier.
 
- On pourra peut être nous accuser de paniquer précocement alors que le rapport d'étude préliminaire n'a même pas été rendu. Dans les parcs existants, ceux qui raisonnaient ainsi il y a quelques années s'expriment aujourd'hui amèrement en avouant qu'ils ont réagit trop tardivement et lancent de pathétiques "maintenant elles sont là", "nous nous sommes laissés aveugler par l'argent" "nous voulons vendre et partir mais nos biens immobiliers sont invendables" etc...
A ce sujet, Eric Mérand, qui a bloqué un projet éolien dans les Dombes, et qui s'adresse à nous dans Lyon2mag nous donne un seul conseil : Nous mobiliser dés le départ.
 
Les Ranchalais sont très nombreux à faire part de leur grande inquiétude. Fort heureusement notre premier magistrat garde son libre arbitre et sait qu'elle n'a pas été élue pour céder à des intérêts financiers qui nous dépassent en sacrifiant nos vraies richesses : nos paysages, notre qualité de vie et notre population unie. Il est important de tous se réunir derrière elle, c'est sans aucun doute la meilleure voie pour Ranchal et pour les Ranchalais.
 
Animé par la même énergie que pour la création et l'animation de ce site, je vous assure de ma disponibilité et de ma très forte, seule et unique motivation : L'amour de notre beau village.

==================================================================================

Je publie aussi deux discours de Nicolas Sarkozy en vidéo :

Discours à l'occasion de la restitution des conclusions du Grenelle de l'Environnement :
(Vidéo diffusée sur le site de l'Elysée)
 
"Je suis contre une forme de précipitation qui se traduit par une dégradation de l'environnement.
Les éoliennes, oui mais d'abord sur les friches industrielles...
et franchement quand je survole certains pays européens, ça ne donne pas envie !"
 
 
Discours du 20 mai 2008 à la société Vergnet, constructeur d'éoliennes dans le Loiret :
(Il a du culot, Nico !)
 
"Je vois dans certains pays européens, ils ont peut être été un peu loin de ce coté là.
C'est peut être écologique sur la consommation mais alors sur la vision, franchement !...
Oui ! Il y aurait beaucoup à dire la dessus.
Je ne suis pas sûr qu'il y en ai beaucoup qui aimeraient être sous une éolienne ou l'avoir à la sortie de sa maison."

==================================================================================

Puis deux vidéos intéressantes car ce sont des témoignages de riverains d'une zone éolienne
dans une région similaire à Ranchal (Zone rurale tranquille de Haute Loire / Cantal )


Témoignages de riverains

Vidéo TF1 (Jean Pierre Pernod au 13 h) :
==================================================================================

Vidéo M6 : Eoliennes, des "pour" et des "contre" à Bernay Saint Martin (Charente-maritime)

D'autres vidéos :

Incroyable : un village à vendre !
http://www.adere-egreville.org/eoliennes/medias/france2081127.php

Quand les éoliennes font chuter le prix de l'immobilier :
http://videos.tf1.fr/jt-13h/quand-les-eoliennes-font-chuter-le-prix-de-l-immobilier-4500185.html

JE PUBLIE UN RESUME ACTUALISE DE NOTRE POSITION
(Quelques rares ranchalais ont enfin pris position et se rangent à mon avis)

Mes amis et moi ne sommes pas contre l'énergie éolienne, surtout si elle reste à taille humaine, mais contre ce gigantisme et son développement anarchique motivé uniquement par l'argent. Nous pensons que le site naturel magnifique de Ranchal et la proximité des habitations ne se prêtent absolument pas à l'implantation d'éoliennes géantes et à la production industrielle d'électricité. Nous nous battons pour le respect des paysages et des Ranchalais.
 
Les promoteurs planifient un véritable encerclement du village en ignorant totalement les populations. Nous pensons que les éoliennes géantes industrielles doivent absolument rester dans des paysages industriels à bruit de fond élevé ou à plus de 1500 mètres de toute habitation, distance fixée par l'académie de médecine dans son rapport : "Le retentissement du fonctionnement des éoliennes sur la santé de l'homme". Elles sont au regard de ces critères totalement inimaginables dans le paysage Ranchalais ou elles deviendraient monstrueuses, voire catastrophiques. (Notre Dame de Paris, avec ses 96 mètres est une naine à coté de leurs 150 mètres).
 
Les révoltes tardives et les témoignages pathétiques de riverains des parcs éoliens existants sont de plus en plus nombreux et cela inspire une grande inquiétude à tous ceux qui aiment Ranchal :
Emprise totale du paysage, Bruit (Effet goutte d'eau), Effets sur la santé (Insomnies, stress, nausées, vertiges, irascibilité, dépression) Vibrations, Effets sur la faune, Impact écologique, Dépréciation de l'immobilier, Détérioration de la cohésion sociale des villages avec une forte atteinte à toute l'activité associative, festive et culturelle etc...

Madame le maire, le conseil municipal (*) et la population de Ranchal s’opposent au projet éolien. Le conseiller général, les maires de Thel, de Saint Vincent de Reins, de Poule les Echarmeaux et de Belmont de la Loire nous ont rejoint dans notre refus et nous les remercions de leur courageuse prise de position.

* : Position détaillée du conseil municipal de Ranchal (11 personnes) : Contre : 8 - NSPP : 3 - Pour : 0

================================================================================

Simulation photographique du village avec trois éoliennes (mât de 100 m)
sur la crête entre "les Rousselles" et le col des écorbans


J'ai réalisé cette simulation pour le site mais elle a eu un grand succés dans la presse et a fait la une de plusieurs journaux :
(Le patriote, Le Progrès, Le Pays Roannais).
Elle ne doit rien au hasard, elle est le résultat de calculs mathématiques de perspective précis.
Si les éoliennes vous paraissent proches, c'est parce qu'elles sont énormes.
Elles sont à 1700 m, 1800 m et 2450 m de l'observateur.
Hormis la hauteur des sapins, la partie basse des mâts n'est pas visible car l'horizon de la photo ne correspond pas à la ligne de crête qui est un peu plus loin.
==================================================================================

Je lance une pétition sur internet pour s'opposer au projet éolien, elle recueille 347 signatures, en voici le texte :

"En signant cette pétition je ne m'engage à rien, je me déclare juste contre les éoliennes géantes sur les crêtes de Ranchal.
Je ne suis pas contre l'énergie éolienne mais contre son développement anarchique motivé uniquement par l'argent. Je pense que le site naturel magnifique de Ranchal et la proximité des habitations ne se prêtent absolument pas à l'implantation d'éoliennes géantes.
Je me déclare pour le respect des paysages et des Ranchalais."

==================================================================================

Le 1er mars 2010 : la mairie organise une réunion mais elle précise qu'elle n'est pas publique !

1/03/2010 : Suite à la confusion due à une publication dans le Pays Roannais, la mairie précise à nouveau que la réunion d'information du 5 mars n'est pas publique mais réservée aux élus et à la presse.
A l'issue de la réunion, un compte-rendu détaillé sera affiché à la mairie et diffusé sur "Ranchal, village vert" et dans la presse.

=====================================

17/02/2010 : Je publie les résultats de la pétition :

La pétition du site avec plus de 300 signatures a été remise aux autorités lors de la réunion du 16 février avec Monsieur Guérin, le sous préfet de Villefranche. Cette entrevue s'est très bien passée et nous pouvons être très optimistes sur l'issue des débats. Une conférence de presse sera donnée par les élus le 5 mars, tous les détails politiques et législatifs seront donnés lors de cette dernière.
Nous devons toutefois rester encore vigilants et mobilisés, la pétition reste donc ouverte et il faut continuer à la signer, elle peut encore servir.

=====================================

22/02/2010 - Un opposant politique à la mairie de Ranchal a organisé le 20 février une réunion "éoliennes" aboutissant à une "motion" qui s'adresse à Madame le Maire de Ranchal et qui demande : (Le Progrès)
1 - "Au conseil municipal de prendre position par rapport à ce projet."
2 - "La tenue d'une réunion, à l'initiative d'Eliane Bernard, en présence de tous les élus des communes concernées."
 
Notons que :
1 - Le conseil municipal de Ranchal a pris position contre le projet éolien officiellement depuis plus d'un mois. Ceci est précisé sur cette page depuis longtemps (Avec le détail de la position des élus)
2 - Dés le 17 février, au lendemain de la rencontre avec le sous-préfet, Eliane Bernard a planifié une réunion avec la presse et les élus des communes concernées pour le 5 mars. Ceci est également précisé sur cette page depuis le 17 février et a été publié dans la presse.
 
Encore un bel enfonçage de porte ouverte ! Dans le registre "gaspillons le temps et l'énergie des autres", ce n'est malheureusement pas un coup d'essai pour celui qui avait lancé tardivement une pétition électronique contre les éoliennes (faisant double emploi avec la pétition du site) en précisant qu'elle était "à l'intention des élus". Quand Madame le Maire lui a demandé cette dernière pour la remettre, avec la pétition officielle, à Monsieur le sous préfet, il a répondu qu'il ne pouvait fournir qu'une liste expurgée des noms des personnes et de leurs signatures pour cause de confidentialité !!!
Félicitations ! la "pétition anonyme" est une première mondiale ! 
Heureusement, le ridicule ne tue pas. Nous aurions pu remettre la liste de prénoms au sous-préfet pour détendre l'atmosphère mais nous ne sommes pas certains que cela aurait renforcé notre crédibilité ! Cette anecdote est évidemment très amusante, nous pouvons en rire autant que nous le voulons mais c'est malheureusement grotesque et pathétique puisque, d'une part cela a dispersé les votes anti-éoliens et desservi notre combat, d'autre part 120 personnes pleines de bonne volonté se sont données la peine de signer une pétition qui n'a eu d'autre destination que la poubelle de l'auteur. (C'est à dire le même destin que la pétition "papier" qu'il avait lancé juste avant).

Je rappelle que le collectif "Ranchal, village vert" est complètement apolitique et qu'il n'a qu'un seul et unique objectif : le retrait du projet éolien. Ayant compris depuis longtemps que la seule voie qui nous permettrait de sortir de ce cauchemar était la voie politique, nous avons voulu, dans un esprit de concertation honnête et respectueux, nouer un dialogue constructif et discret avec les politiciens de tous niveaux et ainsi les convaincre du bien fondé de nos revendications. Ceci n'était toutefois possible qu'avec votre soutien, celui de l'opinion publique, d'ou les communications dans la presse et la création de cette partie du site pour informer et amener à une prise de conscience collective des nuisances éoliennes.
Les résultats sont là et nous sommes fiers du chemin parcouru. A cause d'impératifs politiques qui nous dépassent (et nous agacent), nous devons attendre le 5 mars ou tous les détails seront donnés par les élus lors de la conférence de presse. Nous sommes conscients du fait que ces délais (qui nous sont imposés) dans la transmission des informations, peuvent être source de frustration et nous le regrettons vivement.

================================================================================

5/03/2010 nouvelle newsletter : La réunion des élus et de la presse organisée par Madame le Maire de Ranchal a enfin eu lieu. En voici un résumé :

- Déclaration "conclusion" de la mairie de Ranchal après étude approfondie du dossier éolien : "Nous ne souhaitons pas poursuivre la démarche de développement éolien et les élus de la commune de Ranchal prendrons une délibération en ce sens"
- Présents à la réunion : Le président de la communauté de communes des pays d'Amplepuis-Thizy, La vice-présidente de la communauté de communes de la Haute Vallée d’Azergue, Le conseiller général, Les maires de toutes les communes voisines et concernées (A l'exception des maires de Belmont et de Belleroche étant excusés). Tous se sont prononcés solidaires, et donc contre l'implantation d'éoliennes.
- La position de la préfecture est claire : Les élus locaux sont souverains dans la décision d'accepter ou non l'implantation d'éoliennes.

Conclusion "Ranchal, village vert" : Sans l'accord des élus locaux et de la préfecture, tout classement de notre région en zone de développement éolien est inconcevable. L'obtention d'un permis de construire (obligatoire pour les éoliennes géantes) est clairement impossible. Le projet éolien est donc définitivement enterré !

La note de synthèse de la mairie (lien ci-dessous) peut laisser croire que les considérations techniques sont essentielles dans l'abandon du projet. Il faut savoir que les responsables de la société Erelia, à la remise du rapport en question, étalaient une carte avec des éoliennes à coté de notre Madone et sur tous les sommets entourant Ranchal (de Favardy jusqu'à la Chevrelus) et se réjouissaient qu'il n'y ait aucun obstacle technique à l'implantation !

Nous pouvons constater que dans bien des régions, quand la volonté politique était là, ils ont su faire fi de tous les obstacles techniques en allant jusqu'à des implantations en parc naturel et à coté des habitations au mépris total des populations rurales. La vraie clé pour l'abandon du projet était donc sans aucun doute politique. Dans ces milieux ou l'intérêt financier, électoral et carriériste passe avant tout, il est primordial de faire passer le message des "électeurs". Malheureusement, une ou deux familles isolées qui se battent pour leur qualité de vie n'ont aucune valeur aux yeux des décideurs mais un groupe qui utilise les moyens modernes de communication pour convaincre et qui se positionne comme une force électorale devient digne d'intérêt. Dans ce genre de situation, les politiciens nous ont montré à quel point la position "assise entre deux chaises" et "la politique de l'autruche" leur semblaient apparemment très adaptées. Très rares sont ceux qui, comme Madame notre maire et ses homologues de Thel et de Saint Vincent de Reins ont eu le courage de prendre tôt une position à la fois claire et motivée principalement par le bien être des populations locales. (Notre député local, Monsieur Patrice Verchère, a été interpellé au sujet des éoliennes à Ranchal le 12 décembre par deux canaux différents, son adresse personnelle et son adresse à l'UMP, nous avons reçu les accusés de réception des deux courriers mais jamais de réponse ! Pourquoi ? Je lui poserai la question et je vous tiendrai au courant)

Même s'il n'en est étonnamment pas fait état dans la note de synthèse, il me parait donc important de signaler que c'est avant tout l'avis de la population qui a compté dans les prises de décisions des élus, c'est pourquoi il convient de remercier tous ceux qui se sont prononcés, d'une manière ou d'une autre, contre ce projet absurde. J'espère que, pour tous les fatalistes et les résignés qui n'ont pas voulu prendre position, ceci sera une preuve que chacun a le pouvoir de faire changer les choses, même eux !

Gardons à l'esprit que, lovés dans notre écrin de verdure au sommet de nos belles collines, nous ne sommes pas à l'abri de tout. Qui aurait pu imaginer il y a deux ans qu'un tel bouleversement nous menaçait ? Tel le petit village d'Astérix, nous avons montré que nous existons et que l'on ne pouvait pas nous ignorer et nous traiter avec mépris. Restons toutefois vigilants, les techniques industrielles évoluent, les élus changent, qui sait ce que l'avenir nous réserve ?

Le paysage, le silence, la nature et la cohésion sociale sont ce qui fait la qualité de vie d'un village comme le notre. Le bonheur, c'est avant tout d'aimer ce que l'on a ! N'attendons pas de perdre une chose pour prendre conscience de sa valeur.  S'il peut être bon serviteur, l'argent est mauvais maître, se passionner pour lui rend aveugle aux vraies richesses qui, si elles sont discrètes, n'en sont pas moins primordiales.
En nous regroupant contre ce projet éolien, nous avons renforcé notre sentiment et notre bonheur de faire partie d'une vraie communauté. Armés uniquement de notre amour pour notre village, nous avons fait échouer ce projet. Nous n'avons rien gagné, nous avons sauvegardé ! Et nous pouvons tous être fiers de cela !

----------------------------------

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez lire la totalité de la note de synthèse rédigée par Denis Longin, validée par Madame le Maire de Ranchal et les élus représentatifs des 2 communautés de communes :

NOTE DE SYNTHESE SUR L'EOLIEN DANS LE SECTEUR DE RANCHAL

=====================================

8/3/2010 Newsletter : Simon Besnard, chef de projet chez Erelia (promoteur éolien) s'exprime dans Le Progrès du 7 mars. Il fait part de son "sentiment de frustration" en déclarant que les justifications "techniques" du refus par le conseiller général constituent une "réponse prématurée". Il comptait bien "poser un mât de mesure pendant un an". Toutefois il déclare " nous respectons le choix des élus" en précisant "Si l'entreprise abandonne pour l'heure son projet, elle garde le dossier sous le coude et se dit prête à engager des études de faisabilité, si un jour les élus changent d'avis".( Lire l'article)
 
Dés vendredi soir, je faisais part de ma grande surprise face à la justification uniquement technique du refus sans même évoquer les motivations humaines et le respect du choix de la population.
Je considère que les critères techniques sont secondaires et que nous ne devrions même pas en débattre puisque c'est le facteur humain qui devrait primer sur toute autre considération. Je constate sans étonnement que les promoteurs éoliens continuent d'ignorer, voire de mépriser, les habitants en éludant totalement du débat le coté humain et le point de vue des riverains.
Quand ils disent respecter le choix des élus, il n'est nullement question de respect mais uniquement d'obligation. Ils savent très bien que ces gens là ne changeront pas d'avis mais ils fondent tous leurs espoirs dans ceux qui viendront les remplacer.
Pour que notre action soit pérenne il est indispensable, dans l'avenir, de connaitre la position des gens pour qui nous voterons et d'exprimer nos voix en conséquence.

=====================================

12/3/2010 Newsletter : Je disais dernièrement que pour que notre action soit pérenne il est indispensable, dans l'avenir, de connaitre la position des gens pour qui nous voterons et d'exprimer nos voix en conséquence. Cela concerne particulièrement nos élus locaux.( Maires, conseillers régionaux et élus des communauté de communes)
Toutefois, même si la région n'a pas de compétence primordiale dans les projets éoliens et même si nos votes ne seront pas conditionnés par cela lors de ces élections, je vous livre ces avis à titre indicatif. Avec la plus grande impartialité, j'ai interpellé d'une façon identique les différents candidats aux élections régionales voici leurs réponses (dans l'ordre chronologique de leur réaction). En cliquant sur "Réponse complète" vous pourrez voir l'intégralité des courriers de ceux qui ont répondu.
Au delà de leur position sur le grand éolien à Ranchal, nous pouvons toujours juger leur aptitude et leur diligence à répondre à un courrier concernant un petit village du bout de la région. Cliquez sur le lien ci-dessous :

POSITIONS SUR"LE GRAND EOLIEN A RANCHAL"
DES CANDIDATS AUX ELECTIONS REGIONALES du 14 et 21 mars 2010

(http://www.ranchalvillagevert.fr/avispp.html)

=====================================

12/4/2010 : Si vous voulez savoir à coté de quoi nous sommes passés, une "vidéo témoignage" de plus :


http://www.epaw.org/multimedia.php?article=n2

=====================================

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,
mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d'intervenir. "
Albert Einstein

=====================================

LE DEPUTE

17/4/2010 : Des nouvelles de notre député...ou pas ! (J'avais dit que je vous tiendrai au courant)

Rappel : Notre député local, Monsieur Patrice Verchère, a été interpellé au sujet des éoliennes à Ranchal le 12 décembre par deux canaux différents (son adresse personnelle et son adresse à l'UMP), nous avons reçu les accusés de réception des deux courriers mais aucune réponse. Relancé début mars, c'est Monsieur Paul Esnault, son collaborateur parlementaire qui nous répondait et nous transmettait ses excuses en nous faisant part d'un souci interne au niveau de la permanence parlementaire dans le traitement de notre courrier ou d'un malheureux oubli. Il nous rassurait aussi en nous précisant qu'il comprenait  que nous souhaitions connaitre la position de notre député et qu'il ne fallait rien voir d'autre à cette absence de réponse qu'un dysfonctionnement. Nous avons donc excusé et renouvelé notre demande en ces termes : "nous aimerions simplement recevoir un petit courrier de Monsieur Verchère nous faisant part de ses sentiments sur ce projet".
 
Un mois plus tard, le "dysfonctionnement" continue ! C'est incroyable mais c'est toujours le silence total !
 
Ce silence est-il acceptable ? Nous cherchons à comprendre les raisons de ce mutisme qui relève maintenant clairement de l'impolitesse. S'il était trop tôt pour parler de mépris il y a un mois, qu'en est-il aujourd'hui ?

Il nous a été rapporté qu'il aurait dernièrement, dans une réunion, fait part de son désintérêt pour le projet éolien de Ranchal. C'est son droit en tant qu'homme mais est-ce bien son droit en tant que député ? Une chose est sûre, quelle que soit son opinion, son devoir d'élu est de nous la faire connaître...En effet, il ne s'agit pas d'un problème mineur ! Au delà de notre commune, de tels projets peuvent ressurgir ici ou ailleurs dans sa circonscription mettant en péril les paysages et la qualité de vie des électeurs qui lui ont fait confiance en lui permettant de les représenter à l'assemblée nationale.

Début  mai la loi "Grenelle 2" doit être  examinée à l’assemblée nationale. Le volet qui concerne l’éolien est inacceptable. Les éoliennes géantes envahissent notre pays, dans toute la France des gens comme nous se battent contre des projets dont le seul moteur est l'argent. D'autres, pour qui il est déjà trop tard, sont victimes de ces  machines  géantes qui détruisent leur santé, leur qualité de vie et leur patrimoine. Bernard  Carayon et Claude Gatignol, députés UMP, ont déposé des amendements visant à restreindre l'invasion éolienne, ils pensent que c'est leur rôle de se battre contre les promoteurs pour défendre les paysages français et leurs administrés, 79 députés ont déjà signé leur amendement. (Lire l'article du progrès)
Le projet ranchalais a été abandonné mais par solidarité envers ceux qui sont ou seront concernés par de tels projets, nous demandons à notre député de ne pas voter cette loi injuste.

L'intégralité de ce texte va être adressé à Monsieur Verchère...Nous espérons vraiment une réponse...
Je vous tiendrai au courant...ou pas !

=====================================

28/5/2010 : Toujours aucune réponse du député Patrice Verchere.

Bravo Monsieur le député, vous avez gagné : Après 6 mois de démarches pour obtenir un petit mot de votre main...Nous laissons tomber ! Notre démarche nous paraissait légitime mais nous comprenons aujourd'hui que depuis la première lettre, vous n'avez jamais voulu nous répondre, que le dysfonctionnement du courrier n'était qu'une belle excuse pour gagner du temps en misant sur notre découragement et notre renoncement. Nous avons tenu 6 mois et nous rendons les armes. Pour qu'à l'instar des promoteurs éolien, vous compreniez qu'il n'est pas bon de mépriser les populations rurales, nous laissons tout de même sur internet la chronique de votre incroyable silence :

LE SILENCE DU DEPUTE
http://www.ranchalvillagevert.fr/patriceverchere.html

Les nombreux commentaires que nous recevons sur votre attitude peuvent être résumés en deux mots :
Mépris et impolitesse...

suscitant deux réactions principales :
Incompréhension et colère.

=====================================

 
 

 

 
   

Retour page d'accueil