................................................

 
 
 
 
UNE DEVIATION DU VILLAGE ?
La question est posée
 
 
 
L'éventualité de la création d'une déviation du village a toujours été tellement évidente qu'elle était un sujet récurent dans les discussions ranchalaises, surtout de la part des villageois de la route principale (D10). Cette route, liaison entre le col des Echarmeaux et Thizy (Par extension entre l'Autoroute à Belleville sur Saône et Roanne) est parcourue par de très nombreux poids-lourds à l'origine de nuisances et d'insécurité qui pourraient être évitées par une courte déviation de 900 mètres dont le tracé ne toucherait aucune habitation.(Seulement 700 mètres dans le cas d'une jonction avec le chemin des coureurs à élargir sur 200 mètres au nord)
Ranchal deviendrait un village complètement différent, attractif, enfin fidèle à sa réputation de village campagnard calme où l’air est pur. L'embellissement ainsi que les aménagements facilitant la circulation des piétons et des vélos deviendraient possibles, l'immobilier serait revalorisé, la sécurité grandement rehaussée, la pollution fortement diminuée. (Exemple : Déviation de Montagny, entre Thizy et Roanne)
Nous comptons sur tous les ranchalais pour exprimer leur avis et leurs idées. Pour ou contre, exposez vos arguments sur le forum, vous pouvez le faire anonymement si vous le souhaitez. ( http://ranchalvillagevert.fr/forum.html ). Pour ceux que l'interface rebute, envoyez-moi un mail, je mettrai en ligne.. En période électorale, nous attendions bien évidemment les avis des candidats aux municipales, résultat : aucun commentaire.
Cette page se propose simplement de visualiser le projet et de lancer le débat sur l'opportunité éventuelle de ces travaux.

Le constat :
- Un trafic de transit à 70/80 % : La circulation dans le village est essentiellement due à un trafic de transit, des gens pressés qui ne s’arrêtent jamais et que la traversée difficile du village agace. Le virage de l’église est tristement célèbre parmi les chauffeurs routiers.
- Excès de vitesse : Ces véhicules respectent rarement la limitation de vitesse à 40 notamment dans la ligne droite du bas du village à la place Antoine Cugnet et dans le haut du village pour ceux arrivant du col des Écorbans. Il est difficile de s’en rendre compte si l'on ne vit pas dans le village en semaine.

Nuisances générées :
- Insécurité : Ces conducteurs pressés génèrent énormément d'insécurité (Non respect de la limitation de vitesse, surcharges). Nombreux sont ceux qui se demandent par quel miracle aucun accident grave ne s'est encore produit. Doit-on attendre que cela arrive pour réfléchir aux moyens de l'éviter ?
- Nuisances sonores : Le bruit et les vibrations générées par les poids lourds constituent une réelle nuisance pour les riverains. (La mise en place de ralentisseurs est de ce fait inenvisageable).
- Destruction de la chaussée et maisons fissurées par les trop nombreux poids lourds en surcharge apparente et évidente.
- Pollution.
- Valeur de l'immobilier : L’effet est indéniable. Si les maisons riveraines à la vente ne trouvent pas preneur à des tarifs "normaux", la circulation en est une raison essentielle. Les personnes qui veulent s'installer à la campagne ne le font pas pour subir les nuisances d’un trafic routier incessant à deux mètres de leur façade.

Une solution simple :
- La déviation possible est courte (700 à 900 mètres), elle est en ligne droite et une déclivité régulière est possible (10% environ), pas d'ouvrage d'art (Pont ou tunnel), budget réduit.
- La qualité de vie en serait fortement augmentée, particulièrement pour les riverains mais aussi pour les autres. Les habitants et notamment les enfants du village pourraient circuler en sécurité, les transporteurs se réjouiraient de ne plus franchir le très célèbre "virage de l'église", le gain de temps serait important, la pollution fortement diminuée, la chaussée pourrait être reprise et des trottoirs aménagés de façon pérenne.
- Le tracé proposé n'implique aucune expropriation immobilière mais impacte uniquement du foncier (Pâturages et bois) sur une surface réduite (Moins d’un hectare !)
- Le tracé ne génère aucune perturbation supplémentaire pour des riverains. (Il ne s’agit pas de décharger certains pour en charger d’autres)
- L'état aurait un réel intérêt dans cet investissement. En facilitant la circulation sur cet axe, il améliorerait la circulation des flux dans une zone enclavée. Le financement pourrait certainement être pris en charge par la région et n’impacter que très peu le budget communal (A étudier par la mairie)
- Le village restant autorisé aux poids lourds, les chauffeurs désirant s'arrêter pourraient toujours le faire.

Estimation au jugé du trafic : (Cela demanderait une étude sérieuse)
- Trafic de transit (Véhicules de passage qui ne s'arrêtent pas à Ranchal) : 70/80 % environ du trafic total.
- Part du trafic de transit concerné par la déviation : Plus de 80%. (Sur axe Cours la Ville - Écharmeaux)
- Part du trafic de transit non concernée par la déviation (Sur axe Ranchal - Belmont de la Loire) : Moins de 20% (Les véhicules en provenance des Écharmeaux passent par Belleroche ; Ceux de Cours ou Thel passent par le col de la Buche)
 

 


Ces simulations ne sont là que pour permettre une réflexion et une visualisation globale du projet, l'aspect technique ou financier n'est pas abordé, les ingénieurs des ponts et chaussées auraient peut être un regard légèrement différent en fonction des contraintes techniques (Sol, déclivité), on peut imaginer une liaison avec le chemin des coureurs ou un départ en aval du "S" des Ecorbans.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
 
 

Retour page d'accueil